Prénom de bébé : toutes les sources d’inspiration !

Si comme moi, vous êtes en panne d’inspiration pour trouver le prénom de bébé, voici quelques pistes pour vous aider. Je vous préviens, je suis tellement désespérée, que je regarde partout. VRAIMENT PARTOUT.

  • Dans les livres des prénoms. Des très classiques « L’Officiel des prénoms » ou « L’intégral des prénoms » aux plus… intimidants : « Le prénom ; un choix pour la vie » voire carrément terrorisants : « Choisir son prénom, choisir son destin ».
  • Sur les sites féminins, de parentalité, grossesse ou petite enfance. Et en plus c’est souvent thématique ! Prénoms corses, héros Shakespeariens ou rois & reines : il y a plein de listes à découvrir par univers. Exemples sur Les louves.fr, Magic Maman ou Drôles de mums
  • Si vous voulez un prénom « populaire » ou à la mode : dans les tops des prénoms par année. Alors, qui va craquer pour Louise et Gabriel ?
  • Sur les casiers de la crèche de votre ainé. En plus souvent y a la photo ! Oui je sais c’est pas joli joli de zapper un prénom parce que l’enfant est moche ! Noooon, je ne l’ai pas fait…
  • A la sortie des écoles, dans les squares et parcs. Posez-vous sur un banc et tendez l’oreille. Ça devrait vous donner quelques idées..
  • Dans les génériques de fin des films REMERCIEMENTS INCLUS ! Attention, ça peut être long : au cinéma, ne vous faites pas enfermer dans la salle à la fin de la séance (et prévoyez la dose de pop corn en fonction !).
  • Dans votre entourage : neveux et nièces de votre meilleur pote, enfants d’amis d’amis, petit(e)s voisin(e)s.. qui a le plus joli prénom ?
  • Dans les cimetières ou sur les avis de décès dans les journaux. Bon d’accord, ça peut paraitre un chouia « glauque » dit comme ça. Mais ce n’est pas de ma faute si les « vieux » prénoms reviennent à la mode..
  • L’inspiration est parfois dans les murs : sur les interphones ou plaques professionnelles . Attention cependant de ne pas appeler votre enfant « Gynécologue » ou « Espace Relaxation »… une erreur est si vite arrivée !
  • Sur les forums. En plus, vous pouvez faire voter la communauté si vous hésitez entre plusieurs prénoms … mais je vous préviens, c’est à vos risques et périls !

Et une fois que vous aurez trouvé, il ne restera qu’à vous mettre d’accord avec le papa… et ça c’est (encore) une autre histoire !

Et vous, vous avez eu du mal à trouver le prénom de bébé ?

Retrouvez maintenant motherblogger sur facebook !

Soyez averti de la mise en ligne de nouveaux articles en vous inscrivant à la newsletter ici !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les super-pouvoirs des femmes enceintes !

Les 10 super-pouvoirs des femmes enceintes !

1/ Tu as un odorat sur-développé  … et peux flairer à plusieurs mètres ton mec qui revient d’un apéro ou la couche – sale – de ton ainé (que tu refiles illico à ton mec qui rentres de son apéro !)

2/ … et une ouïe extra-fine : tu peux entendre à plus de 500m, le bruit d’une bouteille qu’on ouvre et/ou d’une bière qu’on décapsule. Certains diraient que cela vient du manque.. Pfff, des mauvaises langues !

3/ Quand tu entres dans les transports, tout le monde se lève Et même pas besoin de Danette ! (bon ok, parfois il faut un peu jouer des coudes pour qu’on te cède une place, mais un bon coup de ventre bien placé – et avec le sourire – et tu devrais être tranquille pour un bon bout de trajet !)

4/ Tu peux couper les files d’attente. C’est encore meilleur en heure de pointe ou le 1er jour des soldes. Ne pas hésiter à en (ab)user.

5/ Tu as un truc vivant dans le corps. Et ce n’est pas un ver solitaire.

6/ Tu peux aller faire pipi toutes les 6 minutes. Et il y a TOUJOURS quelque chose qui coule. (je suis sure qu’un jour on trouvera l’utilité de ce truc !)

7/ Tu n’as jamais froid. Entre les hormones et les bouffées de chaleur, ta température corporelle augmente durant la grossesse. Résultat : tu peux te pavaner en débardeur pendant que tes petits camarades se les pèlent.

8/ Les gens te sourient !!!! Même à Paris. Même sous la pluie. (mais pas en heure de pointe dans les supermarchés – voir le super-pouvoir #4)

9/ Tu as des cheveux de lionne et une peau de pêche (et non le contraire). Profites-en parce qu’après ça tombe ! (les cheveux hein, pas la peau !)

10/ Tu es super-sexy : avec tes formes et tes seins XXL, tu es une vraie bombe. Profites-en parce qu’après ça tombe aussi ! :-)

Et vous, quel est/était votre super-pouvoir de femme enceinte ?

Retrouvez maintenant motherblogger sur facebook !

Soyez averti de la mise en ligne de nouveaux articles en vous inscrivant à la newsletter ici !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Découvrez le bola de grossesse !

bola de grossesse

Kesako ?

Le bola de grossesse, ou bulan bola est un petit bijou sonore ethnique qui vient d’une tradition indonésienne.

Les femmes balinaises portent ce bijou tout au long de leur grossesse. Selon la légende, le bola de grossesse protège l’enfant des ondes négatives. Considéré comme un « appeleur d’ange », il permet à la future maman et à son bébé de se rapprocher de leur ange gardien.

Ce bijou s’est exporté en Europe et plus particulièrement en France. Aussi appelé bille d’harmonie, le bola de grossesse est connu pour ses vertus apaisantes et séduit tous les jours de plus en plus de futures mamans en quête de bien-être.

Le super-pouvoir du bola !

La magie du bola de grossesse réside …. dans la mélodie qu’il émet : les bulan bolas renferment une petite bille sonore qui émet un léger son, semblable à celui d’un petit xylophone (et qui vous rappellera vos cours de musique en primaire et ça, ça n’a pas de prix !). Il se porte sur le bas-ventre grâce à un long sautoir, et à chaque mouvement de la future maman, il émet un joli tintement que le bébé perçoit dès la 20ème de grossesse. Bercé par cette mélodie, le bébé s’y habitue et est apaisé et rassuré. A sa naissance, il reconnaît la musique du bola qui devient un réel son d’éveil et qui lui rappelle les moments de quiétude passés dans le ventre protecteur de sa mère. De là à penser que vous pourrez calmer bébé rien qu’en balançant nonchalamment votre bijou au-dessus de son berceau comme un pendule, il n’y a qu’un pas !

Et en plus c’est canonng !

Fabriqués en argent 925 ou en plaqué or 22 carats, les bulan bolas sont fabriqués dans le respect de la tradition indonésienne par des artisans soucieux du détail. En résine colorée ou en argent, à motifs ou unis, lisses ou décorés de reliefs élaborés, sobres ou sertis de cristal de Swarovski,  il existe des dizaines de modèles qui peuvent être portés avec un simple cordon noir, une chaine en argent ou en or, ou un ruban en coton liberty.  Vous pourrez découvrir de véritables bijoux bola sur la boutique Nativee ! (un conseil mesdames : laissez la page du site ouverte sur l’ordi familial, et si le futur papa n’est pas trop naïf, il devrait vite comprendre le message !)

Et le truc en plus

Et bien sûr, le bola de grossesse fait un souvenir de grossesse unique et peut être transmis de génération en génération, ce qui vous l’avouerez, est plus classe que de refiler à sa progéniture crèmes anti-vergetures et bas de contention !

Alors, OSEZ LE BOLA !

Retrouvez maintenant motherblogger sur facebook !

Soyez averti de la mise en ligne de nouveaux articles en vous inscrivant à la newsletter ici !

Toutes les mauvaises raisons de faire un bébé

  • Parce qu’on en a marre de bosser
  • Pour pouvoir le déguiser (et se moquer-un peu-de lui)
  • Pour la prime de naissance
  • Pour jouer à la poupée / à la voiture
  • Pour avoir une bonne excuse pour « sécher » les soirées et enfin se mater la saison 4 de Game of thrones
  • Pour se faire une cure détox, sans alcool ni tabac pendant 9 mois
  • Pour le congé maternité
  • Pour accrocher un panneau « Bébé à bord » sur la vitre arrière de sa voiture (voir image ci dessus)
  • Parce qu’on a perdu un pari
  • Parce que les bébés c’est trop mignon
  • Pour faire chier le père
  • A cause de l’horloge biologique
  • Pour assurer sa retraite
  • Pour camoufler les 2kgs qu’on n’arrive pas à perdre depuis l’hiver dernier
  • Pour s’acheter de nouvelles fringues
  • Pour avoir plein de cadeaux de naissance
  • Parce que les gens sont plus sympas quand on est enceinte ou qu’on a une poussette
  • Pour faire comme ses copines
  • Parce qu’on s’ennuie
  • Pour régler ses problèmes de couple
  • Pour avoir une place assise dans le métro
  • Parce que c’est le nouvel accessoire fashion 2015
  • Pour les impôts
  • Parce qu’un bébé, ça sent trop bon
  • Pour pouvoir dévaliser Petit Pan
  • Pour emmerder son boss
  • Parce que le pédiatre du quartier est mignon
  • Pour garder son mec
  • Parce que même Kate Middleton, Scarlett Johansonn et Natalie Portman l’ont fait
  • Parce qu’on a une chambre en trop
  • Parce qu’on n’avait plus de capotes
  • Parce que, de toute façon, on est insomniaque
  • Pour faire plaisir à ses parents
  • Parce qu’on a une grande voiture
  • Parce qu’on était bourrée
  • Parce qu’on est au chômage
  • Parce qu’on a plein d’idées de prénoms
  • Parce c’était marqué dans son horoscope
  • Pour pouvoir aller aux caisses prioritaires dans les magasins
  • Parce qu’il y a des super soldes sur les poussettes
  • Pour un jour être grand-parent
  • Parce qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise raison

Retrouvez maintenant motherblogger sur facebook !

Soyez averti de la mise en ligne de nouveaux articles en vous inscrivant à la newsletter ici !

Ce qui change avec la grossesse

????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

Les transports

AVANT : je me déplaçais exclusivement en métro et bus, aux heures de pointe évidemment, ce qui avait tendance à transformer chaque trajet en foire d’empoigne. Parfois, sur un malentendu, je me retrouvais sur un vélib mais il fallait que je sois super motivée (ou sacrément saoule)

MAINTENANT : je peux prendre les transports en commun n’importe quand  parce que je sais que j’aurai une place assise (après vérification, les femmes enceintes sont en 5eme position en termes de priorités après les « mutilés de guerre ou mutilés militaires, les aveugles civils, les invalides du travail, les infirmes civils avec station debout pénible. Et je ne suis jamais trouvée en concurrence avec eux ! Quant aux personnes âgées de 75 ans et plus, elles arrivent en 9ème position ! Et pan !). Et dès que possible, j’opte pour l’autolib (avec chéri comme chauffeur étant donné que je n’ai pas le permis), le taxi ou … Uber (le problème c’est que j’ai souvent fini tous les bonbons avant même qu’il n’ait démarré)

ET APRÈS ? Et bien apparemment, et pendant un certain temps, les gens continuent à vous proposer une place assise, pensant que vous êtes TOUJOURS enceinte. Un conseil : ne vous vexez pas et acceptez-la dignement. C’est toujours ça de gagné !

L’habillage

AVANT : j’avais besoin de 14 minutes montre en main pour me préparer le matin (douche et maquillage compris). J’arrivais à enfiler mes chaussettes tout en finissant ma tartine et en me brossant les cheveux* (ce qui explique sûrement pourquoi je retrouvais toujours à manger dans ma tignasse)

MAINTENANT : je mets 14 minutes à choisir ce que je vais mettre, alors que je n’ai que 2 jeans de grossesse, je dois me tortiller dans tous les sens pour réussir à enfiler une jambe. Je reprends un peu de dignité lorsque je passe le haut (et que je reperds aussitôt quand je me retrouve la tête dans les trous de mon T-shirt d’allaitement.). Pour les chaussures, je suis à deux doigts de m’acheter des Uggs, et je pleure une fois sur 2 en essayant de mettre mes chaussettes. Résultat ? Je renonce régulièrement à m’habiller et suis une grande fervente des 24h en pyjama ! (en faisant croire que c’est un gros challenge alors que c’est presque mon quotidien !)

ET APRÈS ? Mon objectif : réussir à prendre une douche avant 17h et que mon mec, en rentrant du boulot me trouve habillée (quitte à tricher un peu et enfiler mon jean et mon pull par-dessus mon pilou-pilou en cas de débordement passager)

Les repas

AVANT : c’était très varié (selon la présence ou non de mon mec). Et donc véritable festin (quand il était là) ou pâtes chinoises directement dans le plastique (quand j’étais en « célib »)

MAINTENANT : Si on suit les recommandations alimentaires des femmes enceintes, il faudrait … manger des légumes et des fruits pour les vitamines (mais éviter les crudités au resto), privilégier les protéines animales (mais s’assurer que la viande est bien cuite et bannir les poissons des rivières), consommer du calcium à gogo (mais pas de fromages au lait cru …), boire 1,5 litres d’eau (avec bébé qui appuie sur la vessie c’est super) et compenser les éventuelles carences en vitamines B9, magnésium, acide folique, fer, oméga 3, iode … grâce à des compléments alimentaires … Bref, l’impression de devoir faire Centrale pour se concocter un menu qui réponde à tous ces critères. Et ce, 3 (voire 5 ou 6) fois par jour !

Et évidemment, pas mal d’aliments interdits (à cause de la toxoplasmose ou de la listériose). Pour les reconnaitre, c’est facile, c’est tous les aliments qui sont bons et dont vous avez envie ! (saucissons, charcuterie, fromages qui puent, huitres, fruits de mer, sushis et bien sûr alcool !!)

En tout cas à la fin de la journée, mon mec réussit toujours à deviner ce que j’ai mangé à midi car tous mes pulls sont tâchés au dessus du ventre. (mais comment je faisais avant pour ne pas rater ma bouche ?)

ET APRÈS ? Qui a pris une carte de fidélité chez PICARD ???

La douche

AVANT : ben je prenais ma douche, quoi !

MAINTENANT : j’ai l’impression d’être dans  Koh Lanta quand j’essaie de me hisser dans la baignoire puis d’en ressortir. A partir du milieu de mon ventre, je me lave en aveugle et peux passer plusieurs minutes à chercher mon nombril. Pour atteindre mes orteils de pieds, je requiers concentration et équilibre (j’ai enfin compris à quoi me servent VRAIMENT mes cours de yoga prénatal)

ET APRÈS ? Comme pour la session « habillage », apparemment je m’estimerais heureuse si j’arrive à en prendre une avant 17h… Comme quoi, il n’y a pas de petits challenges ….

Les nuits

AVANT : j’allais me coucher quand j’étais fatiguée ou après avoir passé une bonne soirée (parfois même après minuit, wouh wouh), je dormais 8h la semaine et 12h le WE et étais de mauvais poil si je n’avais pas mes 64h de sommeil hebdomadaires.

MAINTENANT : je suis épuisée à 19h mais n’arrive pas à m’endormir avant 2h du mat’, je mets 45 minutes à trouver une bonne position et quand c’est fait je dois me relever pour aller aux toilettes. Babychou, que j’aime déjà d’amour, se lâche sur mes côtes en pensant que c’est par là qu’il va falloir sortir et un 3ème personnage s’est glissé entre nos draps mettant une distance certaine entre chéri et moi : mon coussin d’allaitement ! Résultat : je passe une bonne partie de la nuit à me tortiller, et à faire des allers-retours entre la chambre, le salon, les toilettes …. et la cuisine (c’est pô de ma faute, c’est sur le chemin !)

ET APRÈS ? JE NE VEUX PAS SAVOIIIIIIIIIIIIIR !!!!!

Les gens

AVANT : ben, j’habite à Paris. Donc les gens sont « les parisiens ». Voilà.

MAINTENANT : Regards bienveillants, gestes prévenants, intérêt non feint, les gens sont souvent plein d’égards envers moi et ma petite personne ! Tout devient facile : prendre le métro en heure de pointe ? On aura une place, quitte à faire déplacer 5 personnes. Aller faire ses courses à la FNAC un samedi de décembre ? A nous les caisses prioritaires ! Aller acheter le pain, passer au pressing, se faire un resto : j’ai toujours droit à une petite phrase sympa et une attention spéciale.

Bon il y a aussi les inconnus qui te touchent le ventre, mais on va dire que ça fait partie des risques du métier !

ET APRÈS ? Retombée dans l’anonymat le plus total. Une petite chance d’attirer les veilles avec babychou dans les bras au parc d’enfants mais mon public va largement se restreindre !

*Mes proches savent que je mens ici étant donné que je ne me brosse jamais les cheveux ! Et oui c’était un piège.

Retrouvez maintenant motherblogger sur facebook !

Soyez averti de la mise en ligne de nouveaux articles en vous inscrivant à la newsletter ici !

 

J’ai craqué pour … le T-shirt estampillé « femme enceinte »

Je lorgnais dessus depuis quelque temps et j’ai fini par craquer. (pour un montant de 14,90€ chez H&M, j’ai connu pire craquage)

  • Alors je l’ai mis, et mes copines se sont foutues de ma gueule « oh non Claire, pas le t-Shirt à message de grossesse ! Pas toi !!!! « 
  • Alors je l’ai gardé pour mon cours de yoga prénatal. Mais on était 3 à le porter.
  • Alors, je l’ai gardé pour dormir mais personne ne pouvait le voir.
  • Alors, je l’ai gardé pour le blog ….

Enceinte

et regardez comme je suis contente ! 🙂

Enceinte

ps : n’est-ce pas cocasse comme message « la vie devant moi alors qu’elle sera bientôt derrière moi ?… mouarf mouarf mouarf

Soyez averti de la mise en ligne de nouveaux articles en vous inscrivant à la newsletter ici !

J’ai testé pour vous 24h en pyjama pendant mon congé maternité

Diapositive1

L’échéance de la « délivrance » (quel terme magnifique …) s’approchant à grand pas, je me suis dit que j’allais m’offrir un vrai luxe : mieux qu’une journée au SPA ou un massage intégral prénatal, je me suis offert …. une journée complète en PYJAMA !!!!

Comme Hunter S Johnson*, je me suis préparée aussi bien matériellement (remplissage du frigo, réserve de gâteaux et de chocolats, lavage de pyjama et de chaussettes en laine taille 42 rapportées du Népal – vous ai-je déjà dit que j’avais fait un tour du monde ?), que physiquement (insomnies les nuits précédentes pour être à ramasser à la petite cuillère le jour J) et mentalement (coaching devant la glace : « Vas-y Claire t’es la meilleure », après la lecture de Atteindre ses objectifs, yes you can !)

Retour sur cette journée délicieusement régressive. Immersion pendant 24 heures dans la vie d’une fille en congé mat’.

  • 354 : les minutes passées devant la télé (replays de Une maman formidable, Baby boom et Super nanny DANS LA MÊME JOURNÉE ..Oui ça pique un peu les yeux.)
  • 45 : les secondes de honte quand on se rend compte que TF1 et D8 sont devenues nos chaines préférées (mais pas trop le temps de s’appesantir, y a Une maman formidable qui va commencer)
  • 5 : les fenêtres de calendrier de l’avent ouvertes pour fêter l’occasion (si ça se trouve j’ai déjà dépassé la date de mon accouchement … c’est ballot !)
  • 346 : les pages lues de mon bouquin-qu’il-est-bien-quand-on-est-en-congé-mat
  • 14 : les tâches faites sur mon pyjama lors de mes 6 repas quotidiens (il parait qu’il faut FRA-CTIO-NNER)
  • 32 : les sauts de cabri exécutés en regardant la pluie tomber dehors, alors que j’étais au chaud en pilou pilou sous un plaid (et Dieu sait que c’est pas facile de faire des sauts de cabri sous un plaid !)
  • 32 : les mails / textos / coups de fil passés à mes potes parce que j’étais au chaud en pilou pilou sous un plaid alors qu’il pleuvait dehors
  • 31 : les mails / textos / coups de fil d’insulte reçus par mes potes parce que j’étais au chaud en pilou pilou sous un plaid alors qu’il pleuvait dehors (celui qui n’a pas répondu ne captait pas)
  • 0 : le nombre de fois où j’ai culpabilisé de ne rien faire (c’est le gros avantage du congé mat par rapport au chômage)
  • 1 : la valise préparée pour la maternité (celle de BB seulement car moi je ne me voyais pas aller acheter mes slips jetables en pyjama. J’ai ma fierté tout de même)
  • 5 : les tentatives (infructueuses donc) pour me mettre du vernis sur les ongles de pied
  • 3 : les kilos pris en 24h d’inactivité complète
  • 235 : euros. Les sous dépensés sur Amazon, Bébé Concept et Maisons du Monde
  • 22 : minutes. Le temps qu’il m’a fallu pour dépenser mes sous sur Amazon, Bébé Concept et Maisons du Monde

Bon j’avoue j’ai triché ….

  • 6 : minutes. Le temps passé habillée (avec un jean enfilé à la hâte) quand le livreur a sonné pour me déposer un paquet

Il est 12h36. je suis en train de dépasser mes objectifs les plus fous  : CELA FAIT DÉJÀ 36H QUE JE SUIS EN PYJAMA et à 2 doigts de tenter les 48h !!! (mais je risque de finir mère célibataire avant même mon accouchement.).

Alors, Hunter, je fais partie du clan ?

*Hunter S. Thompson : écrivain et journaliste qui a popularisé le principe de « journalisme gonzo », enquête journalistique axée sur l’ultra-subjectivité, faite de récits à la première personne, de rencontres, et de prise de drogues de gavage de chocolat. Il le résumé ainsi : « Le reportage gonzo allie la plume d’un maître-reporter, le talent d’un photographe de renom et les couilles en bronze d’un acteur. » A ressortir à vos prochains dîners mondains, donc.

Retrouvez maintenant motherblogger sur facebook !

Soyez averti de la mise en ligne de nouveaux articles en vous inscrivant à la newsletter ici !

Vocabulaire de la femme enceinte

Avec la grossesse, on découvre beaucoup de nouvelles choses. Entre autres ? Un vocabulaire qu’on ne soupçonnait pas. Petite revue ici des principaux termes découverts lors des 9 derniers mois .. Pour le meilleur … et le pire !

ÉQUIPEMENT

Cosy, nacelle, coque, siège-auto ….  je me suis sentie complètement perdue face aux équipements proposés et à leur utilité propre. Pour vous aider à y voir plus clair …

  • Cosy ou coque – Souvent associée à une poussette, la coque (ou le cosy), peut être installée dans une voiture et permecosy-noir-0-t de transporter facilement babychou. Attention cependant : le bébé ne peut pas rester plus de 1h30/2h dans une coque ou un cosy. Il faut donc prévoir un autre équipement pour le faire dormir (chez soi ou des amis)

 

  • Siège-auto : comme son nom l’indique : un siège … pour l’autorenolux-siege-auto-360-black-gr0-1 où l’on mettra babychou. A placer soit à l’arrière de la voiture soit sur le fauteuil passager (en ayant préalablement désactivé l’airbag). Il existe 6 « groupes » différents de siège-auto selon le poids et l’âge du bébé. (de la naissance jusqu’à 36kgs !)

 

  • Nacelle : sorte de landeau qui peut se clipser à la poussette pour les nouveaux-nés (jusqu’à 10kgs). Elle peut servir de lit d’appoint (chez soi ou ses amis) mais est interdite en voiture.

bebe-confort-nacelle-windoo-oxygenred-2010

 

Quiz : je peux me mettre dans la voiture mais jusqu’à 9 mois seulement et bébé ne peut pas dormir plus de 2h dedans, je suis, je suis …..

VÊTEMENTS

Argh, lorsque la maternité m’a communiqué la liste des affaires à mettre dans la valise de bébé, j’ai eu une crise d’apoplexie. Ok je ne suis pas une fashion victime mais pourquoi je ne comprends pas la moitié des mots ????!!!!!!

  • Turbulette ou gigoteuse – sorte de « sac à coucher à bretelles » dans le quel on met babychou pour la nuit.nattou-gigoteuse-bebe-70cm-nattou-bebeles

 

 

 

 

  • Pilote = combinaison molletonnée intégrale munie d’une capuche

la-combinaison-pilote-bleue-10574106qwnnh_2041

 

  • Chancelière : housse chaude adaptable à la poussette, au cosi, ou au siège auto. Normalement des trous sont prévus pour pouvoir passer les attaches de sécurité.

baby-clic-chanceliere-ice-noir

 

 

 

 

 

  • Nid d’ange : entre la turbulette (mais avec capuche) et la chancelière (mais sans les trous de sécurité). Subtil, n’est-ce pas ?

Nid-d'ange-bebe-fille-gris-et-rose-etoile-Naissance-9853_26970

 

  • Dors-bien ou grenouillère … = pyjama !!!! Et oui tout simplement ! En voilà une bonne nouvelle, ça fait déjà 2 mots de moins à apprendre !

Quiz : mettez la légende correspondante à chaque photo : chancelière / grenouillère / pilote / turbulette

turbulette-quiz

chanceliere quiz

pilote quiz-A

 

pyjama

 

 

 

 

Ps : Les choix des illustrations (et notamment des couleurs des vêtements sont totalement aléatoires et ne constituent en aucun cas un indice quant au sexe du bébé).

SOINS TOILETTE

Ne se souvenir que d’un terme : le liniment, l’incontournable pour les soins BB !

  • Liniment oléo calcaire : mélange de 50% d’eau de chaux, et de 50% d’huile végétale (traditionnellement de l’huile d’olive), qui permet de nettoyer ou d’hydrater la peau de bébé. Produit spécialement recommandé pour le change
  • Mais pour vous aider (ou pas) à faire votre choix parmi les produits de soin de bébé, je vous invite à aller voir ici

ANATOMIE ET BIOLOGIE – La vie, la vraie

Avertissement : les propos tenus ci-dessous peuvent heurter la sensibilité des lecteurs – ÂMES DÉLICATES S’ABSTENIR

  • Aménorrhée = absence de règles. Ainsi, le stade d’avancée de la grossesse sera le plus souvent compté en « semaines d’aménorrhée » par les praticiens, date jugée plus fiable que celle de la conception présumée. Par exemple, une grossesse de 12 semaines (depuis la fécondation) correspondra à une grossesse de 14 SA (en semaines d’aménorrhée).
  • Bouchon muqueux : alors pour cette définition, je vous laisse aller voir sur google (et, pour les plus courageux  sur « google images »). Moi, personnellement, je n’ai pas envie de faire exploser le nombre de désinscriptions à ma newsletter.
  • Colostrum : Définition wikipedia : « Le colostrum est le lait sécrété par les mammifères femelles en fin de gestation et dans les premiers jours (3 à 4) suivant la parturition* »

    *Parturition : action de mettre bas** chez les mammières

    **Mettre bas : accoucher

Bref, en gros, c’est le liquide produit par la mère avant la montée de lait maternel et qui est, parait-il plein de protéines et d’anti-corps – miam miam

  • Lochies : sortes de « grosses règles » après l’accouchement, composées de caillots de sang, de débris de membrane placentaire et de suintements des plaies du vagin et du col de l’utérus – re-miam miam
  • Tranchées : contractions qui surviennent APRÈS l’accouchement. Quand y en a plus, y en a encore !
  • Méconium : premières selles de l’enfant, durant les premiers jours suivant l’accouchement. Elles viennent de l’ingurgitation du liquide amniotique. Elles sont noires et souvent très collantes (un régal pour les nettoyer, heureusement elles sont inodores … chaque chose en son temps !)

 

Je pourrais aussi vous parler de périnée (et de rééducation), d’épisiotomie et de slips jetables. Mais, laissons un peu de mystère au miracle de la grossesse (au cas où un homme – le mien par exemple – tomberait sur ces pages … et dans les pommes !)

Quiz : sachant qu’une grossesse « normale » dure 9 mois soit 39 semaines de grossesse, combien dure-t-elle en semaines d’aménorrhées ?

Et vous, qu’avez-vous découvert comme nouvelle réjouissance « conceptuelle » pendant la grossesse ? N’hésitez pas à laisser votre commentaire ci-dessous !

Retrouvez maintenant motherblogger sur facebook !

Soyez averti de la mise en ligne de nouveaux articles en vous inscrivant à la newsletter ici !

 

Comment s’occuper en congé maternité ?

Starting blocks

L’une de vous (Marie-Cécile pour ne pas la citer) m’a demandé un article sur les occupations en congé mat’. « en dehors du combo infernal gâteaux/bonbons/chocolat devant 4 mariages pour une lune de miel.. ». Personnellement, je ne vois pas pourquoi il faudrait se trouver d’autres occupations, mais je veux bien essayer d’y répondre. Voici donc un extrait de mes principales occupations ces 3 dernières semaines et quelques astuces pour faire durer chaque activité le plus longtemps possible !

1- DOR-MIR

Parce que bientôt les nuits de plus de 8h (voire 7h ? 6h ? 5h ? 4h ? Arghhhhhh !) seront un lointain souvenir et vont ressembler à ça, je vous invite mesdames à ne pas hésiter à piquer du nez dès que vous en avez l’occasion. Surtout si vous avez eu une nuit agitée, sans pouvoir trouver de position confortable et entrecoupée de pauses pipi régulières.

N’attendez pas et mettez-vous donc dès maintenant au rythme de bébé ! Après une grasse matinée, reposez-vous 1h environ avant le déjeuner. Puis optez pour une sieste dite de digestion (vous pouvez mettre les feux de l’amour en fond, cela vous bercera). Vous aurez alors 2h pour vaquer à vos occupations, jusqu’au goûter. Puis vous pourrez prendre place sur votre canapé pour bien finir la journée devant les replays de votre choix, tout en somnolant de tout votre saoul. Viendra alors très vite l’heure du dîner et le moment de souhaiter bonne nuit à chéri ! (qui, depuis son retour du travail, aura géré les courses, le ménage et la vaisselle).

2- Se mettre à la cuisine

Vous allez bientôt être mère. Alors c’est le moment de vous « mémériser » en devenant une parfaite femme au foyer qui prépare de bons petits plats à son homme.

Étape 1 – les courses

Parcourir 800 mètres pour aller au supermarché vous prendra déjà 32min, soit 1h04 aller-retour (sur une base de 4km/h x 3 fois plus de temps). Le temps de remplir votre panier, de faire la queue, d’oublier un ingrédient, de refaire la queue, de remplir votre sac, de vous tromper de code de carte bleue, de paniquer, de pleurer, de trouver la monnaie, vous pouvez largement compter 1h de plus dans le magasin.

Astuces : pour perdre encore plus de temps, n’hésitez pas à multiplier les commerces de proximité (cela vous permettra de refaire la queue à chaque fois), à ne pas faire de liste (vous serez ainsi sure d’oublier quelque chose et de devoir y retourner), à ne pas emprunter les caisses « femmes enceintes », à payer tout en pièces jaunes, à ne pas prendre de sac à dos ni de caddy (sachant que vous ne pouvez porter plus de 7 articles à la fois).

Étape 2 : se mettre aux fourneaux

Si, comme moi, vous n’avez jamais fait la cuisine, vous êtes avantagée : tout prendra beaucoup plus de temps. Comptez bien 3h (hors temps de cuisson) pour choisir le menu, aller sur google regarder les définitions de réserver, décanter, écumer, trouver les bons ustensiles et accessoires, comprendre comment ils marchent puis suivre pas à pas la recette.

Astuces : je vous invite à prendre les recettes des « chefs » plutôt que celles de Marmiton. Beaucoup plus complexes et techniques, elles vous occuperont bien plus longtemps, et ce, pour un résultat bien en-deçà de vos espérances.

Étape 3 : pleurer

Parce que c’est raté. Comptez entre 30min et 2h15.

Et voilà une nouvelle journée bien remplie !

3- Les lessives, c’est du propre !

Une autre activité qui peut vous occuper une bonne partie de la journée est de faire des lessives ! Plus vous avez d’habits pour babychou, plus ce sera long. Et comme vous êtes en congé mat, vous avez largement le temps de faire les courses, de craquer sur les sites en ligne et donc de multiplier l’achat de fringues pour bébé. A cela s’ajoute le nettoyage des draps, serviettes, doudous, langes, taies d’oreiller, literie, que vous avez déjà lavés plusieurs fois mais que vous ne trouvez jamais assez propres. Si, en plus vous n’avez pas de sèche-linge, il faudra compter les allers-retours à la laverie. A prendre en compte également la séance de repassage (pour les micro-chaussettes de bébé) alors que vous n’avez pas utilisé un fer depuis 5 ans pour vos propres affaires et que votre mec est obligé de porter une veste sur ses chemises , pour ne pas avoir à repasser les manches !

4- Se cultiver

N’hésitez pas à lire et à reprendre vos classiques (et par là j’entends également se mettre à jour sur les people avec Voici, Gala et Public), à vous mater des séries en boucle (GOT, HIMYM mais aussi la petite maison dans la prairie ou Arabesque pour un retour en enfance salutaire).

Vous pouvez également vous faire des cinés, si possible à la séance de 11h, où vous retrouverez les « vôtres », vos futurs meilleurs amis, à savoir les vieux, les chômeurs et femmes enceintes. Et si vous arrivez encore à vous déplacer, vous pouvez même envisager de vous rendre à des expositions (que vous ne manquerez pas de relayer sur Facebook) ou des concerts (privilégiez le rock dans une fosse si vous voulez provoquer l’accouchement)

Et découvrez ici une sélection de livres pour vous !

5- Faire du sport

Ouh la la, comme j’y vais, vous allez me dire… Ne vous inquiétez pas, par sport, j’en entends 3 :

  • Le yoga prénatal – voir mon expérience ici
  • La piscine : aquagym, préparation à l’accouchement dans l’eau … etc. Mais n’oublions pas que votre motivation risque de chuter en même temps que les températures !
  • La marche en intérieur, à savoir les allers-retours « canapé-frigo-toilettes » (qui valent bien l’heure de marche quotidienne recommandée par l’OMS )

Mais si ça peut vous rassurer, vous n’aurez même plus besoin de faire du sport une fois que bébé aura pointé le bout de son nez ! Découvrez pourquoi ici !

6- Aller aux visites médicales et aux cours de préparation à la naissance

Et si vous vous débrouillez bien, vous réussirez à ne pas regrouper les rendez-vous. Au contraire, étalez-les bien, à savoir pas plus d’1 par jour au même endroit, ce qui permettra de multiplier les allers-retours. Et si, comme moi, vous avez des RDV supplémentaires car bébé ne s’est pas tourné et que votre maternité est à plus de 30min de chez vous, cela vous occupera facilement plusieurs demi-journées par semaine.

7- Préparer l’arrivée de bébé

Chambre, décoration, achats divers et variés, préparation de la valise de maternité … etc. Cela peut prendre beaucoup de temps. Surtout si vous n’avez rien, que vous voulez faire du « home staging » (comme repeindre une armoire), que vous comparez tout – du gel douche pour enfants à la turbulette premier âge – et que vous traquez les promos et offres flash sur le net (c’est comme ça qu’une copine s’est retrouvée à acheter 43 litres de … jus de pastèque !)

8- Prendre soin de soi

Bains, coiffeur, massages, RDV esthétiques, voire pose de vernis. Faites-vous plaisir en vous chouchoutant et en prenant soin de vous.. Car, bientôt, vous n’aurez plus une minute à vous ! (alors que mon mec lit par-dessus mon épaule et me dit : bah sympa tes conseils mais pourquoi je me tape un Luigi poilu à la maison, moi, alors ??!)

Mais excellente nouvelle, il existe maintenant des instituts avec garderie !!!! (exemple : Les jolies mamans à Paris)

9- Voir les copains

Déjeuners avec vos amis qui bossent, goûters avec vos potes chômeurs, ballade et « café-poussette » avec vos cops en congé mat’ : votre vie sociale va être si remplie que vous ne verrez pas le temps passer !

Le top ? Voir vos collègues après une bonne journée de m—- au travail, les faire boire et déblatérer sur le boulot…… et vous sentir si biiiien loin de tout ça !

Et profitez-en ! Car après, les restos improvisés vont s’avérer plus compliquésHeureusement qu’il y aura toujours les WE copains !

10- Lire, liker, commenter et partager ce blog !

Retrouvez maintenant motherblogger sur facebook !

Soyez averti de la mise en ligne de nouveaux articles en vous inscrivant à la newsletter ici !

Mon bébé ne s’est pas retourné, je fais quoi ?

Bad idea ImageA la 3ème écho, la plupart des bébés commencent à se préparer pour le grand jour et se sont déjà retournés, la tête en bas.

La plupart des bébés ? C’était sans compter la personnalité déjà bien trempée de babychou, qui reste en siège dit décomplété*. (*promis à venir : un article sur le vocabulaire très spécifique de la grossesse !)

Alors, quelles sont les techniques (testées et plus ou moins validées) pour le faire se retourner avant le jour J ?

1- L’acupuncture

Voir l’article « J’ai testé pour vous – l’acupuncture »

2- Certaines positions de yoga

Apparemment, certaines positions aideraient également bébé à se retourner. Vous pouvez par exemple essayer de sur-élever le bassin à l’aide d’oreillers sous les fesses (technique dite du pont indien) ou de vous mettre à 4 pattes, front au sol et bras tendus en avant en soulevant bien les fesses (position de la prière).

Attention, ces exercices sont à faire après conseil auprès d’un professionnel de la santé.

3- La version par manœuvre externe

Après 36 ou 37 semaines de grossesse, et si le bébé est toujours en siège, votre médecin peut vous proposer une manipulation externe (sauf contre-indications) pour essayer de retourner le bébé. Celle-ci est appelée « version par manœuvre externe » (VME). Le médecin essaiera de faire tourner le bébé par des gestes, tout en contrôlant le rythme cardiaque du bébé (sous monitoring)

De mon côté, j’ai choisi de ne pas le faire. Parce que les chances de réussite sont assez faibles pour un premier bébé (-50%) et qu’il y un risque (même très faible) d’accouchement. Si je pouvais le garder encore un peu au chaud …

4- La demande en chanson

« Allez, vas-y, montre-nous ta tête / Allez va-y descends-nous tes fesses »

A chantonner plusieurs fois par jour, d’une fois doucereuse et ferme à la fois. Avertissement : on va pas se mentir, on se fait vite chier à répéter en boucle les mêmes paroles ! Donc n’hésitez pas à improviser et à broder. Un bon entrainement pour les berceuses à venir !

5- Les promesses / menaces ou la méthode dite de la carotte et du bâton

Une des possibilités est également de lui promettre monts et merveilles s’il se décide enfin à nous montrer sa petite tête. Exemple de promesses : « Si tu te retournes, tu auras un Iphone 12 pour tes 8 ans et/ou un scooter pour tes 18 ans et/ou un chalet en Suisse pour tes 30 ans »…. etc*

Évidemment, on ne tiendra jamais ces promesses d’abord parce que l’Iphone, même le 12, sera has-been , que notre gamin ne montera JAMAIS sur un scooter et que la Suisse n’existera plus en 2044 mais aussi parce que, comme tout parent qui se respecte, on n’hésite pas à mentir à nos enfants. Rohhh, un petit mensonge de temps en temps, ça ne fait pas de mal. Si ?

 *La version « menaces » marche aussi, à savoir « Si tu ne te retournes pas, tu n’auras pas d’Iphone 12 pour tes 8 ans, pas de scooter pour tes 18 ans, pas de chalet en Suisse pour tes 30 ans »…. etc

6- Aller à un concert de M à 8 mois de grossesse

Je m’étais dit que vibrations + musique + le fait de se trémousser pouvaient éventuellement avoir un effet sur la position de bébé. En fait vibrations + musique  + le fait de se trémousser à 8 mois de grossesse = coup de chaud + mal au cœur + départ au milieu du concert + dodo à 22h30

Je crois que bébé n’est pas fan de M de toute façon ….

7- Lui montrer le chemin

Alors je ne l’ai pas testé mais voici un témoignage que j’ai trouvé sur internet : « faire suivre une lumière (style lampe de poche) ou de la musique sur le ventre en partant d’en haut vers le bas afin de montrer au bébé le chemin à suivre pour aller la tête en bas. »

Mon mec a essayé la technique. Avec des bouts de fromage. No comment.

Conclusion

De mon côté, rien n’a encore marché. Je ne désespère pas : certains enfants se retourneraient au dernier moment. Et puis je suppose que s’il ne se retourne pas c’est qu’il a ses raisons et qu’il est bien comme cela … ou qu’il a un sacré caractère, oui, effectivement. Qui a dit « comme sa mère » ???.

Et vous, quelles sont vos techniques et ont-elle marché ? N’hésitez pas à commenter ci-dessous.

Retrouvez maintenant motherblogger sur facebook !

Soyez averti de la mise en ligne de nouveaux articles en vous inscrivant à la newsletter ici !