Dans les coulisses de « la maison des maternelles » !

C’est grâce à un article sur les premiers pas de Gabrielle … (écrit à l’époque où ma fille ne marchait pas encore), qu’une journaliste de la Maison des maternelles m’a contactée via mon blog (oui oui celui-là même que vous êtes en train de lire) pour témoigner.

Les maternelles ??!!!! J’étais complètement fan depuis mon congé mat. En recevant le mail, j’étais surexcitée. L’impression d’être une blogueuse mode invitée à la fashion-week, ou une blogueuse cuisine participant à Top Chef.  « Je vais aller aux maternelles ! Je vais aller aux maternelles !!! » En me renseignant un peu, j’ai vu que la formule avait quelque peu changé et que l’émission avait maintenant lieu dans une « vraie » maison près de Paris (WAHOUUUUUU)… et en direct (GLOUPS) !!!!!

Le thème de l’émission ? « Ça y est il marche. Comment avez-vous accompagné ses premiers pas ? »… (me concernant, « Accompagné » me semblait être un grand mot. « Subi » aurait été plus juste …).

Les invités ? Un pédiatre, une kinésithérapeute et …. deux mères. Deux mères ?!!! Bon, ben, je ne vous fais pas de dessin : j’étais celle qui  « accepterait de parler de ses doutes, du fait de voir les autres marcher et pas encore le sien« …

-« Et l’autre, quelle est son expérience ? » me risquai-je à demander à la journaliste qui m’avait contactée…

-« Oh l’autre maman va parler « motricité libre » et nous raconter comment sa fille a commencé à marcher à 10 mois ».

– « 10 mois ??!!!! » m’étouffai-je …. « Ah oui, bon, ben c’est bien ça…« . Donc moi, si j’ai bien compris, je suis la maman un peu loseuse, quoi ?

-« Mais non, PAS DU TOUT, je n’ai pas dit ça ! »

-« Oh, ne vous inquiétez pas. Et entre nous, si je peux raconter mon expérience pour dédramatiser la situation et déculpabiliser les mères, ça me va très bien ! »

Après quelques entretiens téléphoniques et autant de mails échangés, la journaliste m’a confirmé que mon témoignage était « validé » par ses rédactrices. Rendez-vous était donc pris le mardi 4/10 (à l’aube !) dans … la maison des maternelles !

La veille de l’émission

-« Mon Dieu, je n’ai riiiiiiiiien à me mettre » répétais-je depuis 1h devant mon armoire (à moitié) vide.

« Mon Dieu, j’ai une coiffure de m—- »  me désolais-je devant le miroir.

-« Mon Dieu, mes ongles sont tout raplaplas » pleurais-je en regardant mes mains sèches et flétries.

PAS D’AUTRE SOLUTION que de poser ma demi-journée et de faire le super combo coiffeur-shopping-manucure-épilation (oui bon d’accord, l’épilation n’était peut-être pas nécessaire, mais mieux vaut être prévoyante, j’sais pas comment ça marche moi la TV !…)

Droit d'auteur: robuart / 123RF Banque d'images
Droit d’auteur: robuart / 123RF Banque d’images

Le jour J

6h30 : réveil. Ça pique mais j’m’en fous « JE VAIS A LA MAISON DES MATERNELLEEUH. JE VAIS A LA MAISON DES MATERNELLEUUUUUH »

7h : pas maquillée (un maquilleur est sur place), mais coiffée (du moins c’est ce que je crois), je monte dans le taxi qui m’attend (commandé la veille par la prod). Je suis surexcitée. « JE VAIS A LA MAISON DES MATERNELLEEUH. JE VAIS A LA MAISON DES MATERNELLEUUUUUH »

7h32 : j’arrive sur place. Les assistantes de prod et les journalistes m’accueillent très gentiment. Après un café, on m’emmène me faire maquiller (à côté d’Agathe Lecaron, la présentatrice !). En quelques minutes, je vois mes cernes disparaitre et mon teint « refleurir ». Du grand art. JE SUIS A LA MAISON DES MATERNELLEEUH. JE SUIS A LA MAISON DES MATERNELLEUUUUUH »

7h52 : je redescends et fais la connaissance des autres invités qui arrivent peu à peu. On discute avec le pédiatre et la kiné. J’en profite pour poser TOUTES les questions qui me viennent à l’esprit. Et hop une séance gratuite !!!

8h15 : on me dit qu’on va me poser le micro… Euh je peux aller aux toilettes AVANT ????!!!!

8h25 : essai sur le plateau. On se met en situation, on fait les tests caméras. Oh mon Dieu je m’aperçois dans la télé, vite, je détourne la tête !

8h31 : la coiffeuse propose de me coiffer rapidement. « ah bon mais je croyais qu’on n’avait pas le temps ? ». Bon apparemment, pour moi, ils l’ont trouvé. C’était si cata que ça, ma coupe de cheveux ??!!!

8h42 : je découvre qu’on a des potes en commun à Bordeaux avec la journaliste avec qui j’ai préparé l’émission. « Euh comme c’est en direct, j’ai le droit de dire que je m’installe là-bas en 2017 et que je cherche du boulot …? » « Non ? » « Bon. »

8h55 : l’émission commence dans 5 minutes. Avec les 2 autres mamans, on va dans le jardin dans lequel Agathe doit venir nous chercher.

9h : Les portables sont en silencieux, les visages concentrés, le direct commence.

9h02 : Agathe Lecaron nous accueille devant la maison, on avance d’un pas décidé et alerte et… je manque de trébucher sur ma voisine de droite (enceinte de 5 mois !!!!)

9h15 : on prend place  sur le canapé, ça va bientôt être notre tour !

9h18 : ça y est c’est parti mon kiki …. On témoigne (rapidement) de nos expériences avec l’autre maman, le pédiatre et la kinésithérapeute sont passionnants et DE-CUL-PA-BI-LI-SANTS (ça fait un bien fou !) et, tout à leur écoute, j’en oublie que je suis sur un plateau en direct ! Quand Agathe annonce la fin de notre séquence, je pourrais rester sur le canapé des heures à discuter avec eux tant l’ambiance est chaleureuse.

9h50 : mais il est temps de partir. On m' »exfiltre » du plateau avant la fin de l’émission. Un taxi m’attend. Je dois repartir au boulot.

10h20 : j’arrive au boulot. Mes collègues me regardent bizarrement. Faut dire qu’ils ne m’ont jamais vue (aussi bien) coiffée. Je m’excuse pour mon retard. « Désolée mais J’ÉTAIS A LA MAISON DES MATERNELLEUUUUH, J’ÉTAIS A LA MAISON DES MATERNELLEUUUH »

Et si vous voulez voir la fameuse émission, cliquez ici ! (moi j’avoue que je n’ai même pas osé la regarder !!!!)

Retrouvez maintenant motherblogger sur facebook !

Soyez averti de la mise en ligne de nouveaux articles en vous inscrivant à la newsletter ici !

Premiers pas de bébé … ou pas !

Avant je disais : « Nannn, mais les enfants c’est chacun son rythme. Faut pas leur mettre la pression. Ils sont tous différents. Il faut leur laisser le temps d’appréhender chaque étape. De toute façon ils se mettront à marcher quand ils seront prêts donc pas besoin de les presser »

MAIS CA C’ÉTAIT AVANT.

Avant que les petits copains de crèche de Gabrielle ne se mettent tous à marcher AVANT ELLE.

Il y a d’abord eu M., sa grande copine. A 10 mois. Mais c’était normal : elle avait 3 grands frères.

Et puis il y a eu T.,13 mois. En même temps, sa maman était sur le point d’accoucher. Il allait devenir le grand frère. Il devait prendre de l’autonomie.

Et puis il y a eu C. Un lundi, je l’ai vu arriver sur ses 2 pieds. Ses parents, très fiers, m’ont expliqué qu’il avait fait ses premiers pas le jour de ses 15 mois. Ouff, j’ai pu respirer : J’étais large, Gaby avait alors à peine 13 mois, elle se tenait droite, se déplaçait en se tenant aux meubles et faisait des courses de « déambulateur » avec sa copine A. Pfff ce n’était qu’une question de jours.

Tiré du film OSS 117 - Rio ne répond plus
Tiré du film OSS 117 – Rio ne répond plus

 

Et puis, elle a eu 14 mois.

Et puis, elle a eu 15 mois.

 

Depuis Noël, tous les vendredis soirs, en partant du boulot, je dis « Nannn mais c’est sûr, c’est pour ce WE. Je le sens là. Une mère ça sent ce genre de choses »

J’y ai souvent cru …

 

Et puis en fait non ….

 

… Et depuis Noël, tous les lundis matins, je reviens la tête basse.

J’ai essayé de la faire marcher en lui tenant les bras. Jusqu’à ce que la psychomotricienne de la crèche me dise : « vous avez déjà vu beaucoup de gens marcher les bras en l’air, vous ? »

Je l’ai attirée avec de la bouffe. Des jouets. Du papier. Elle a foncé, oui….. mais à 4 pattes !

Je me suis assise devant elle en lui tendant les bras. Elle s’est jetée sur moi. En oubliant d’avancer le pied.

Je l’ai rassurée : « Mais je continuerai à te faire de gros câlins, tu sais, même si tu marches ».

Je l’ai suppliée « Tu ne veux vraiment pas marcher comme une grande ? Maman ne peut pas te porter là, tu es trop lourde »

Je l’ai encouragée « allez ma puce, je suis sure que tu peux le faire, t’es la meilleure ! »

J’ai même trouvé des points positifs « naannn, mais si elle ne marche pas c’est qu’elle développe autre chose. Je suis sure qu’elle sera hyper forte en orthographe. Et puis au moins, le jour où elle marchera elle aura un super équilibre. »

Bref, ma fille de 15 mois ne marche toujours pas. Et j’assume !

J’assume tellement que je suis d’ailleurs allée témoigner sur l’émission de France 5, la Maison des maternelles dans un sujet sur « les premiers pas de bébé » …. Et si vous voulez voir la fameuse émission, cliquez ici ! (moi je suis la mère « imparfaite »)

Et si vous voulez tout savoir sur les coulisses de l’émission c’est ici !

Retrouvez maintenant motherblogger sur facebook !

Soyez averti de la mise en ligne de nouveaux articles en vous inscrivant à la newsletter ici !