Premier jour d’adaptation avec la nounou !!!

nounou avec bébé

J-2 avant la reprise du boulot (AU SECOOOUUUUUUURS).

Après m’être renseignée sur la crèche (voir l’article ici) et les assistantes maternelles (voir l’article là), j’ai opté pour la nounou en garde partagée avec mon frère et ma belle-sœur, ces derniers ayant eu l’excellente idée de se ré-installer à Paris à 10 minutes à pied de la maison, et la non moins excellente idée d’avoir une fille de 11 mois. Pour la première fois, et pour faire une journée d’adaptation, la nounou fait la garde chez nous …

9h : la nounou sonne. Je l’accueille en pyjama. (Ben quoi, on m’avait pas dit qu’il fallait que je m’habille, moi !). Je viens de finir de donner le biberon à ma fille, j’ai pas pris de petit déjeuner et c’est complètement le bordel dans l’appart ! Et là, gros flash : dans 2 jours, à la même heure, je devrai être propre, habillée, apprêtée (euh je crois que je vais vite zapper le « apprêtée ») et prête à décoller, ma fille préparée. Avec le sourire en plus.

JE VAIS JAMAIS Y ARRIVER !

9h15 : petit tour de l’appart et mise au point des habitudes de la miss …

10h : je veux m’atteler à la tâche de laver la poussette-double achetée en catastrophe la veille sur le bon coin (bon, d’accord sur ce coup là, on peut pas dire qu’on a été très … organisés !). La nounou me prête main forte, et c’est précieux !

11h : en attendant ma nièce, on va faire un petit tour « de quartier ». Je lui montre le parc de 2m2 (où un SDF est accessoirement en train de pisser). Grosse nostalgie (et pas pour le SDF qui est en train de pisser !) : je ne pourrai plus me prendre mes petits cafés dans le bar du coin un mardi à 11h34 …

11h45 : on rentre à la maison, ma nounou fait le change et me demande du talc car Gaby a le cou irrité et de la crème pour ses fesses. Je n’ai ni l’un ni l’autre. Devrais-je l’ajouter à la liste de l’article « là, j’ai été une mauvaise mère » ?

12h : c’est l’heure du biberon. Je laisse ma nounou lui préparer et lui donner. Ma fille ne bronche pas quand, avec moi, elle rechigne à le finir. Gros pincement au cœur.

13h25 : ma fille dort, je lui fais un bisou en partant. Premier après-midi sans elle depuis 3 mois et demi. Deuxième pincement au cœur.

13h30 : je retrouve ma cops pour aller au ciné. Je commence à voir les avantages d’être en congé mat’ … sans enfant !

13h50 : on arrive au cinéma, j’ouvre mon sac : 12 tickets de ciné qui nagent dans mon portefeuille depuis 5 mois. Ouh la la mais ça fait combien de temps que j’y suis pas allée moi ?

14h00 : je guette mon portable d’un œil. Allez, sois forte, ne le regarde pas pendant le film ! … Je fais semblant de l’éteindre, je le laisse en vibreur dans ma poche, avec ma main posée dessus. Juste « au cas où« .

15h30 : fin de la séance. Je demande à ma copine si elle pense que je peux appeler la nounou « pour faire un ptit coucou et vérifier que tout va bien ». Elle me rassure direct : « t’inquiètes, moi j’ai déposé mon fils à 9h ce matin et j’ai appelé l’ass mat à 11h30 pour prendre des nouvelles. Et ça fait 2 semaines qu’elle le garde. » Elle m’a convaincue ! Je passe un petit coup de fil (presque) sans faire la mère « freaky » !

16h15 : goûter chez une amie dans son nouvel appart. Je pose mon portable entre la tasse à café et la tarte mangue-pommes (délicieuse au passage !). Je me justifie dans « nan mais c’est juste si la nounou m’appelle … comme c’est son premier jour à la maison, elle a peut-être besoin d’indications.« . Je regarde mon portable toutes les 8 secondes environ. Elle n’appelle pas… je devrais être rassurée… JE SUIS VEXÉE !

17h30 : sur le chemin du retour, je croise une femme avec un porte-bébé ET une poussette. Ben dis-donc, elle est courageuse ! En m’approchant je reconnais ma nièce et … le bonnet de ma fille.. Elles ont l’air bien toutes les 3 ! Je rentre chez moi. L’appart pourtant recouvert de peluches et de jouets en tout genre, me parait bien vide !

18h20 : bilan de la première journée. La nounou me dit que c’est tout s’est bien passé entre les 2 louloutes mais que ma fille …. a l’air beaucoup plus capricieuse que sa cousine ! Pffff, A-BSO-LU-MENT PAS, ma fille n’est pas capricieuse, elle discute !!!

18h30 : notre nounou s’en va et embrasse Gabrielle en lui disant « à demain »… Et oui, ce n’est que le début !

21h : je couche ma fille. Elle n’a pas l’air traumatisée du tout (en tout cas moins que moi) et s’endort paisiblement. Qui a dit qu’elle était capricieuse ?

Conclusion : on le sait hein, les journées d’adaptation c’est pas pour les enfants …. mais bien pour les parents ! Et pfff, c’est duuuuuur !

Retrouvez maintenant motherblogger sur facebook !

Soyez averti de la mise en ligne de nouveaux articles en vous inscrivant à la newsletter ici !