Les astuces de Mother Blogger !

Parce qu’on m’a donné plein de « petits trucs » très utiles depuis la naissance de Gabrielle, j’avais envie de les partager avec vous. Voici donc une liste des grandes astuces et petites combines à utiliser de 0 à 77 ans !

Et retrouvez une nouvelle astuce tous les mercredis sur ma page facebook !

LA GROSSESSE

Mode

Avant de refaire toute votre garde-robe et de remiser au placard votre jean préféré, voici l' »astuce de l’élastique » : pour agrandir vos pantalons, il vous suffit d’1 élastique à faire passer dans le trou du bouton du pantalon et à accrocher au bouton du pantalon. Résultat, Le pantalon est élargi au niveau du ventre et vous, vous respirez mieux !

ATTENTION : ne pas abuser de cette astuce quand on a trop profité des fêtes !

Quotidien

Pour faire un peu plus « fête », je vous conseille de boire vos boissons non alcoolisées (Coca, Schweppes, Cacolac, Jus de papaye…) dans des verres à vin, à cocktail ou flûtes à champagne. Avec une rondelle de citron, des glaçons qui font « gling gling » et un « petit parapluie à cocktail », ça fera (presque) illusion !

 

LES REPAS

Diversification

Au début, comme les portions sont vraiment très petites, vous pouvez congeler les purées et compotes … dans des bacs à glaçons pour avoir la bonne quantité et ne pas gâcher. ATTENTION : ne pas confondre avec vos glaçons lors de vos soirées cocktails entre amis … sauf si vous aimez le mojito à la purée de courgettes…

Manger tout seul

Pendant les repas, pour occuper l’enfant et lui apprendre peu à peu à manger tout(e) seul(e), vous pouvez utiliser 2 cuillères : un pour lui/elle, un pour vous. Ainsi, il apprend à s’en servir et fait lui même sa tambouille … et vous, vous ne passez pas 3 heures à chaque cuillerée !
ATTENTION : aux jets de purée / compotes. Mais c’est le jeu, ma pôv Lucette »

Introduire les morceaux

Notre fille ayant l’air assez réfractaire aux « morceaux », on les introduit (vraiment) petit à petit. Et pour lui donner le goût ET la texture, on lui fait ses légumes préférés (carottes, courgettes, haricots) à la fois en purée (bien mixée) et en morceaux (bâtonnets de carottes crus, haricots cuits coupés en 2, morceaux de courgettes). Et pour qu’elle découvre par elle-même, on lui laisse toucher les aliments avec les mains et manger avec les doigts les morceaux.

ATTENTION : bon on va pas s’mentir, y en a partout à la fin du repas mais au moins elle a mangé des morceaux ! 🙂

 

 

 

TRANSPORTS ET VACANCES

Voyages en train

Pour ceux qui voyagent souvent en train et qui l’ignorent (encore), il existe la carte ENFANT + à la SNCF (75 euros par an) : jusqu’à 4 ans, votre loulou bénéficie d’une place gratuite et les accompagnants (jusqu’à 4) de 25% de réduction. Cela vous évite de faire tout le trajet avec lui sur les genoux et vous permet d’embarquer les copains !
ATTENTION : il arrive (souvent) que le voyage se termine quand même entre 2 wagons, l’enfant ayant parfois la bougeotte !

 

PROPRETÉ

Apprentissage

Alors je sais d’ores et déjà que cette « astuce » va être controversée car on dit que :
1/ IL NE FAUT PAS mettre les bébés trop petits sur le pot au risque de les effrayer
2/ Ça NE SERT A RIEN avant qu’ils ne sachent monter et descendre les marches et donc contrôler leurs sphincters
3/ IL FAUT suivre le rythme des enfants

Et moi-même j’étais contre, donc. (d’autant qu’entre nous, le pot, c’est sacrément dégueulasse ! :-))
MAIS à force d’arguments (« dans ma famille on fait comme ça ! ») et de prise de position (il a acheté un pot…), le papa a su me convaincre de … proposer à notre fille le pot assez tôt.
C’est ainsi, que tous les matins après le biberon et tous les soirs après le dîner, on propose à notre fille (d’1 an et demi) le pot. Et tous les matins, elle « fait » dans son pot. Je ne dis pas qu’elle est précoce ni déjà propre, loin de là (ce n’est d’ailleurs pas le but), et ce ne sont certainement que de la chance et de l’automatisme mais
1/ Elle N’A PAS L’AIR DU TOUT EFFRAYÉE, elle le prend comme un jeu
2/ Elle ne SAIT PAS contrôler mais elle commence à comprendre que quand elle sera grande, elle ira sur le pot
3/ Pour suivre son rythme, on ne lui met PAS DE PRESSION, on la met quelques instants seulement (5 minutes max) et on lui apprendra vraiment la propreté cet été ou le suivant avant son entrée à l’école.

Le but est simplement de l’habituer petit à petit et de la familiariser avec le pot… pour le jour où elle sera vraiment prête !

Alors, à vous de voir à quel âge, vous voulez proposer le pot à votre bébé, mais apparemment cette technique a fait ses preuves dans ma belle-famille : aucun enfant n’a eu de problème à être propre… Et nous ? Réponse dans quelques mois !

 

JEUX ET DOUDOUS

Le choix du doudou
Pour choisir le doudou de bébé… ne lui laissez pas le choix ! Il suffit d’en prendre 1 à votre goût (celui des enfants étant souvent incertain), de dormir quelque temps avec pour qu’il s’imprègne de votre odeur et lui imposer en douceur (en ne lui donnant QUE celui-là)…
LE TRUC EN PLUS : penser à en acheter 1 ou 2 de « secours » et à les faire tourner régulièrement pour qu’ils s’usent de la même manière et aient tous …la même odeur.

Les cadeaux d’anniversaire

Si comme moi, vous avez accouché en décembre ou tout début janvier, bref autour de Noël, voici une petite idée pour ne pas submerger loulou de cadeaux en 1 mois et le laisser en rade le reste de l’année : après l’avoir laissé déballer ses paquets, vous pouvez en ranger une partie (en concertation avec lui), et chaque mois (les jours de son « moisiversaire » par exemple), lui laisser choisir un nouveau cadeau. Comme ça, ça dure toute l’année !
ATTENTION : ne pas en profiter pour garder tous les cadeaux et lui refourguer « discrétos » à son prochain anniversaire ! 🙂

A SUIVRE ….

 

Jeunes parents, gardons la flamme !

38920089_s

 

Cet article a été pensé après un double constat :
1/ qu’on ne prenait des babysitt seulement quand on avait une « grosse » soirée copains mais jamais pour nous
2/ que j’avais mes soirées filles 1 fois par mois, mais qu’on avait du mal à se retrouver à deux
Partant de là, je me suis dit : fini le combo métro-boulot-bain-biberon-dodo, reprenons les choses en main que diable et mettons en place une stratégie digne des plus grands tacticiens du love pour garder (ou retrouver !) l’étincelle, la flamme que dis-je le feu d’artifice des débuts ! Voici donc  une liste non exhaustive des petites choses à faire à 2 même (et surtout) si on est jeunes parents !

1- SE FAIRE UNE SORTIE EN AMOUREUX : resto, théâtre, concert, peu importe, tant qu’il y a l’ivresse !

Alors, prenez dès aujourd’hui votre google agenda ou votre moleskine et notez votre prochaine soirée en amoureux (et si vous êtes vraiment des « oufs », bloquez dès maintenant PLUSIEURS soirées, tous les premiers vendredis du mois par exemple !). A n’annuler sous aucun prétexte !!

A faire : 1 fois par mois

 

2- PRENDRE UNE JOURNÉE DE RTT ENSEMBLE alors que l’enfant est à la crèche, à l’école ou à son cours d’harmonica. Et en profiter pour faire une grasse mat’ (oui cela inclut le fait d’enfiler son manteau PAR-DESSUS son pyjama pour emmener ledit enfant à la crèche, mais quel pied de pouvoir se recoucher après), aller au ciné, déjeuner dehors ou tout simplement NE RIEN FAIRE. Un mardi, c’est encore mieux !

A faire : 1 fois par trimestre – au-delà ça me paraît compliqué ou alors vous bossez dans le secteur bancaire et avez un super CE car il va falloir garder quelques jours de congé pour enfant malade, grève de la crèche, enfant malade PENDANT la grève de la crèche

 

3- SE LAISSER DES MOTS DOUX : oui c’est cucul mais ça fait toujours plaisir un petit post-it « j’te kiffe ma MILF » entre la liste des courses et les bons d’achat PAMPERS

A faire : aussi souvent que possible (sous réserve que votre gamin n’ait pas utilisé tous stylos de la maison pour repeindre les murs de sa chambre)

 

4- SE FORCER UN PEU – Bon les filles, je ne vous fais pas un dessin là, vous savez très bien de quoi je parle ! Alors, on sert les fesses (ou pas) et on sourit !

A faire : à chacun son rythme !

 

5- ORGANISER UN SÉJOUR EN AMOUREUX. Et tant pis si vous ne pouvez pas partir maintenant mais le fait même d’avoir des projets de WE au soleil ou de semaine au bord de la mer, c’est bon pour le moral ! Une fois la semaine calée, allô les grands parents !

A faire : à chaque retour de vacances / de WE

 

6- SE REGARDER. Et se souvenir que derrière les yeux cernés, le pull plein de tâches de purée, les cheveux sales et mal coiffés se cache celui / celle avec qui vous avez voulu faire un enfant !

A faire : matin (seulement si vous avez dormi plus de 5h) et soir (seulement si vous avez travaillé moins de 8h !)

 

7- DINER A TABLE et ne pas céder aux plateaux-TV dès que l’enfant est couché ! Prendre le temps de se faire un bon dîner, si possible arrosé ! Et essayer de parler d’autre chose que la quantité de purée ingurgitée et des poussées dentaires de votre marmaille.

A faire : aussi souvent que possible. Sauf quand y a l’amour dans le pré ou Babyboom à la TV, cela va sans dire !

 

8- ORGANISER DES WE « RIEN ». Choisir un WE durant lequel vous ne vous mettez aucune contrainte, n’acceptez aucune invitation, quitte à faire croire à vos amis que vous êtes partis … Pour vous donner le temps de vous demander ce que vous voulez VRAIMENT faire pendant votre WE (quitte à accepter une invitation à la dernière minute !)

A faire : 1 à 2 fois par an ... jusqu’à ce que vous vous fassiez griller par vos potes !

 

9- SE FAIRE DES SURPRISES : Bouquin, bouquet de fleur ou nouveau bouc (la barbe, hein, pas l’animal), essayez de surprendre votre partenaire par des petites attentions.

A faire : à n’importe quel moment

 

10- A VOUS DE L’INVENTER ! (bon d’accord je n’avais plus d’idée mais mais je suis preneuse de toutes les vôtres !)

 

Retrouvez maintenant motherblogger sur facebook !

Soyez averti de la mise en ligne de nouveaux articles en vous inscrivant à la newsletter ici !