J’ai testé pour vous … le cours de yoga prénatal

La grossesse m’a donné l’excuse idéale pour (re)commencer le ???????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????yoga (après une expérience intense mais unique en Inde … vous ai-je déjà dit que j’avais fait un tour du monde ? Non ? Allez donc sur ticket-to-ride !) : doux et sans position trop inconfortable, le yoga prénatal me permettait de cacher mon lourd secret : mon manque de souplesse presque pathologique !

Après un premier cours d’essai, je m’achetais directement une carte de 10 séances (qui me faisait économiser au passage 21 euros, soit l’équivalent de 75 couches 1er âge*) et réservais directement tous mes cours, histoire de ne pas changer d’avis !

Depuis, tous les samedis matins, comme toutes les futures mamans bobos du 9ème, je me rends à mon cours au Centre Qee**. Étirements, relaxation, respiration… nous faisons des exercices pour nous faire passer les petits et grands désagréments de la grossesse (maux de dos, remontées acides, essoufflements, contractions … etc) et nous préparer au jour J (non pas le premier jour des soldes chez H&M, mais bien l’accouchement).

Les positions sont adaptées à notre état (comprendre à celui de filles qui ne voient plus leur nombril et ne peuvent faire leurs lacets sans assistance).

Une séance de 1h qui nous permet de nous concentrer sur nous et sur bébé. Une jolie pause à s’accorder pour couper ou bien terminer la semaine.

En sortant, je me sens mieux et peux refaire les exercices chez moi (bon en fait, je ne le fais jamais car je ne retiens pas les mouvements d’un jour sur l’autre mais potentiellement je pourrais …) Je savoure également le bonheur de passer mes coups de fil « ca va toi ? « ouuais, moi suuuuuuper, je sors de mon cours de yoga prénaaaaatal » et petite satisfaction supplémentaire lorsque j’entends mes copains, la bouche pâteuse, qui se prennent les pieds dans leurs draps pour aller chercher un doliprane. Ils ont peut-être passé une super soirée la veille mais moi j’ai « un esprit sain, dans un corps sain » …

Quant à l’efficacité pour (dé)/(sur)passer le jour J, réponse d’ici quelques semaines !

* Et oui je commence à compter en couches. A titre d’exemple : 1 coca = 16 couches, 1 pull Zara standard = 142 couches, 1 PS4 = 1 400 couches … Autant te dire chéri, que tu ne l’auras jamais ta playstation !

**Centre Qee, rue de la Victoire – 75009 Paris

Retrouvez maintenant motherblogger sur facebook !

Soyez averti de la mise en ligne de nouveaux articles en vous inscrivant à la newsletter ici !