J’ai testé pour vous 24h en pyjama pendant mon congé maternité

Diapositive1

L’échéance de la « délivrance » (quel terme magnifique …) s’approchant à grand pas, je me suis dit que j’allais m’offrir un vrai luxe : mieux qu’une journée au SPA ou un massage intégral prénatal, je me suis offert …. une journée complète en PYJAMA !!!!

Comme Hunter S Johnson*, je me suis préparée aussi bien matériellement (remplissage du frigo, réserve de gâteaux et de chocolats, lavage de pyjama et de chaussettes en laine taille 42 rapportées du Népal – vous ai-je déjà dit que j’avais fait un tour du monde ?), que physiquement (insomnies les nuits précédentes pour être à ramasser à la petite cuillère le jour J) et mentalement (coaching devant la glace : « Vas-y Claire t’es la meilleure », après la lecture de Atteindre ses objectifs, yes you can !)

Retour sur cette journée délicieusement régressive. Immersion pendant 24 heures dans la vie d’une fille en congé mat’.

  • 354 : les minutes passées devant la télé (replays de Une maman formidable, Baby boom et Super nanny DANS LA MÊME JOURNÉE ..Oui ça pique un peu les yeux.)
  • 45 : les secondes de honte quand on se rend compte que TF1 et D8 sont devenues nos chaines préférées (mais pas trop le temps de s’appesantir, y a Une maman formidable qui va commencer)
  • 5 : les fenêtres de calendrier de l’avent ouvertes pour fêter l’occasion (si ça se trouve j’ai déjà dépassé la date de mon accouchement … c’est ballot !)
  • 346 : les pages lues de mon bouquin-qu’il-est-bien-quand-on-est-en-congé-mat
  • 14 : les tâches faites sur mon pyjama lors de mes 6 repas quotidiens (il parait qu’il faut FRA-CTIO-NNER)
  • 32 : les sauts de cabri exécutés en regardant la pluie tomber dehors, alors que j’étais au chaud en pilou pilou sous un plaid (et Dieu sait que c’est pas facile de faire des sauts de cabri sous un plaid !)
  • 32 : les mails / textos / coups de fil passés à mes potes parce que j’étais au chaud en pilou pilou sous un plaid alors qu’il pleuvait dehors
  • 31 : les mails / textos / coups de fil d’insulte reçus par mes potes parce que j’étais au chaud en pilou pilou sous un plaid alors qu’il pleuvait dehors (celui qui n’a pas répondu ne captait pas)
  • 0 : le nombre de fois où j’ai culpabilisé de ne rien faire (c’est le gros avantage du congé mat par rapport au chômage)
  • 1 : la valise préparée pour la maternité (celle de BB seulement car moi je ne me voyais pas aller acheter mes slips jetables en pyjama. J’ai ma fierté tout de même)
  • 5 : les tentatives (infructueuses donc) pour me mettre du vernis sur les ongles de pied
  • 3 : les kilos pris en 24h d’inactivité complète
  • 235 : euros. Les sous dépensés sur Amazon, Bébé Concept et Maisons du Monde
  • 22 : minutes. Le temps qu’il m’a fallu pour dépenser mes sous sur Amazon, Bébé Concept et Maisons du Monde

Bon j’avoue j’ai triché ….

  • 6 : minutes. Le temps passé habillée (avec un jean enfilé à la hâte) quand le livreur a sonné pour me déposer un paquet

Il est 12h36. je suis en train de dépasser mes objectifs les plus fous  : CELA FAIT DÉJÀ 36H QUE JE SUIS EN PYJAMA et à 2 doigts de tenter les 48h !!! (mais je risque de finir mère célibataire avant même mon accouchement.).

Alors, Hunter, je fais partie du clan ?

*Hunter S. Thompson : écrivain et journaliste qui a popularisé le principe de « journalisme gonzo », enquête journalistique axée sur l’ultra-subjectivité, faite de récits à la première personne, de rencontres, et de prise de drogues de gavage de chocolat. Il le résumé ainsi : « Le reportage gonzo allie la plume d’un maître-reporter, le talent d’un photographe de renom et les couilles en bronze d’un acteur. » A ressortir à vos prochains dîners mondains, donc.

Retrouvez maintenant motherblogger sur facebook !

Soyez averti de la mise en ligne de nouveaux articles en vous inscrivant à la newsletter ici !

Comment s’occuper en congé maternité ?

Starting blocks

L’une de vous (Marie-Cécile pour ne pas la citer) m’a demandé un article sur les occupations en congé mat’. « en dehors du combo infernal gâteaux/bonbons/chocolat devant 4 mariages pour une lune de miel.. ». Personnellement, je ne vois pas pourquoi il faudrait se trouver d’autres occupations, mais je veux bien essayer d’y répondre. Voici donc un extrait de mes principales occupations ces 3 dernières semaines et quelques astuces pour faire durer chaque activité le plus longtemps possible !

1- DOR-MIR

Parce que bientôt les nuits de plus de 8h (voire 7h ? 6h ? 5h ? 4h ? Arghhhhhh !) seront un lointain souvenir et vont ressembler à ça, je vous invite mesdames à ne pas hésiter à piquer du nez dès que vous en avez l’occasion. Surtout si vous avez eu une nuit agitée, sans pouvoir trouver de position confortable et entrecoupée de pauses pipi régulières.

N’attendez pas et mettez-vous donc dès maintenant au rythme de bébé ! Après une grasse matinée, reposez-vous 1h environ avant le déjeuner. Puis optez pour une sieste dite de digestion (vous pouvez mettre les feux de l’amour en fond, cela vous bercera). Vous aurez alors 2h pour vaquer à vos occupations, jusqu’au goûter. Puis vous pourrez prendre place sur votre canapé pour bien finir la journée devant les replays de votre choix, tout en somnolant de tout votre saoul. Viendra alors très vite l’heure du dîner et le moment de souhaiter bonne nuit à chéri ! (qui, depuis son retour du travail, aura géré les courses, le ménage et la vaisselle).

2- Se mettre à la cuisine

Vous allez bientôt être mère. Alors c’est le moment de vous « mémériser » en devenant une parfaite femme au foyer qui prépare de bons petits plats à son homme.

Étape 1 – les courses

Parcourir 800 mètres pour aller au supermarché vous prendra déjà 32min, soit 1h04 aller-retour (sur une base de 4km/h x 3 fois plus de temps). Le temps de remplir votre panier, de faire la queue, d’oublier un ingrédient, de refaire la queue, de remplir votre sac, de vous tromper de code de carte bleue, de paniquer, de pleurer, de trouver la monnaie, vous pouvez largement compter 1h de plus dans le magasin.

Astuces : pour perdre encore plus de temps, n’hésitez pas à multiplier les commerces de proximité (cela vous permettra de refaire la queue à chaque fois), à ne pas faire de liste (vous serez ainsi sure d’oublier quelque chose et de devoir y retourner), à ne pas emprunter les caisses « femmes enceintes », à payer tout en pièces jaunes, à ne pas prendre de sac à dos ni de caddy (sachant que vous ne pouvez porter plus de 7 articles à la fois).

Étape 2 : se mettre aux fourneaux

Si, comme moi, vous n’avez jamais fait la cuisine, vous êtes avantagée : tout prendra beaucoup plus de temps. Comptez bien 3h (hors temps de cuisson) pour choisir le menu, aller sur google regarder les définitions de réserver, décanter, écumer, trouver les bons ustensiles et accessoires, comprendre comment ils marchent puis suivre pas à pas la recette.

Astuces : je vous invite à prendre les recettes des « chefs » plutôt que celles de Marmiton. Beaucoup plus complexes et techniques, elles vous occuperont bien plus longtemps, et ce, pour un résultat bien en-deçà de vos espérances.

Étape 3 : pleurer

Parce que c’est raté. Comptez entre 30min et 2h15.

Et voilà une nouvelle journée bien remplie !

3- Les lessives, c’est du propre !

Une autre activité qui peut vous occuper une bonne partie de la journée est de faire des lessives ! Plus vous avez d’habits pour babychou, plus ce sera long. Et comme vous êtes en congé mat, vous avez largement le temps de faire les courses, de craquer sur les sites en ligne et donc de multiplier l’achat de fringues pour bébé. A cela s’ajoute le nettoyage des draps, serviettes, doudous, langes, taies d’oreiller, literie, que vous avez déjà lavés plusieurs fois mais que vous ne trouvez jamais assez propres. Si, en plus vous n’avez pas de sèche-linge, il faudra compter les allers-retours à la laverie. A prendre en compte également la séance de repassage (pour les micro-chaussettes de bébé) alors que vous n’avez pas utilisé un fer depuis 5 ans pour vos propres affaires et que votre mec est obligé de porter une veste sur ses chemises , pour ne pas avoir à repasser les manches !

4- Se cultiver

N’hésitez pas à lire et à reprendre vos classiques (et par là j’entends également se mettre à jour sur les people avec Voici, Gala et Public), à vous mater des séries en boucle (GOT, HIMYM mais aussi la petite maison dans la prairie ou Arabesque pour un retour en enfance salutaire).

Vous pouvez également vous faire des cinés, si possible à la séance de 11h, où vous retrouverez les « vôtres », vos futurs meilleurs amis, à savoir les vieux, les chômeurs et femmes enceintes. Et si vous arrivez encore à vous déplacer, vous pouvez même envisager de vous rendre à des expositions (que vous ne manquerez pas de relayer sur Facebook) ou des concerts (privilégiez le rock dans une fosse si vous voulez provoquer l’accouchement)

Et découvrez ici une sélection de livres pour vous !

5- Faire du sport

Ouh la la, comme j’y vais, vous allez me dire… Ne vous inquiétez pas, par sport, j’en entends 3 :

  • Le yoga prénatal – voir mon expérience ici
  • La piscine : aquagym, préparation à l’accouchement dans l’eau … etc. Mais n’oublions pas que votre motivation risque de chuter en même temps que les températures !
  • La marche en intérieur, à savoir les allers-retours « canapé-frigo-toilettes » (qui valent bien l’heure de marche quotidienne recommandée par l’OMS )

Mais si ça peut vous rassurer, vous n’aurez même plus besoin de faire du sport une fois que bébé aura pointé le bout de son nez ! Découvrez pourquoi ici !

6- Aller aux visites médicales et aux cours de préparation à la naissance

Et si vous vous débrouillez bien, vous réussirez à ne pas regrouper les rendez-vous. Au contraire, étalez-les bien, à savoir pas plus d’1 par jour au même endroit, ce qui permettra de multiplier les allers-retours. Et si, comme moi, vous avez des RDV supplémentaires car bébé ne s’est pas tourné et que votre maternité est à plus de 30min de chez vous, cela vous occupera facilement plusieurs demi-journées par semaine.

7- Préparer l’arrivée de bébé

Chambre, décoration, achats divers et variés, préparation de la valise de maternité … etc. Cela peut prendre beaucoup de temps. Surtout si vous n’avez rien, que vous voulez faire du « home staging » (comme repeindre une armoire), que vous comparez tout – du gel douche pour enfants à la turbulette premier âge – et que vous traquez les promos et offres flash sur le net (c’est comme ça qu’une copine s’est retrouvée à acheter 43 litres de … jus de pastèque !)

8- Prendre soin de soi

Bains, coiffeur, massages, RDV esthétiques, voire pose de vernis. Faites-vous plaisir en vous chouchoutant et en prenant soin de vous.. Car, bientôt, vous n’aurez plus une minute à vous ! (alors que mon mec lit par-dessus mon épaule et me dit : bah sympa tes conseils mais pourquoi je me tape un Luigi poilu à la maison, moi, alors ??!)

Mais excellente nouvelle, il existe maintenant des instituts avec garderie !!!! (exemple : Les jolies mamans à Paris)

9- Voir les copains

Déjeuners avec vos amis qui bossent, goûters avec vos potes chômeurs, ballade et « café-poussette » avec vos cops en congé mat’ : votre vie sociale va être si remplie que vous ne verrez pas le temps passer !

Le top ? Voir vos collègues après une bonne journée de m—- au travail, les faire boire et déblatérer sur le boulot…… et vous sentir si biiiien loin de tout ça !

Et profitez-en ! Car après, les restos improvisés vont s’avérer plus compliquésHeureusement qu’il y aura toujours les WE copains !

10- Lire, liker, commenter et partager ce blog !

Retrouvez maintenant motherblogger sur facebook !

Soyez averti de la mise en ligne de nouveaux articles en vous inscrivant à la newsletter ici !