On n’a pas gagné à l’Euromillions mais ..

…. ON A EU UNE PLACE EN CRÈCHE !

33254660_s

Et parce que c’est le parcours du combattant pour beaucoup d’entre nous, voici quelques astuces (sans assurance de résultat malheureusement)

1/ ANTICIPER

Sachez qu’à Paris, vous pouvez vous pré-inscrire à la mairie dès le 6ème mois de grossesse et vous présenter à la crèche de votre quartier avant même la naissance de bébé.
Si vous voulez en savoir plus sur le RDV à la crèche, lisez cet article !

2/ FAIRE DE L’INCEPTION …

Et donner des nouvelles régulièrement à la crèche à laquelle vous êtes affecté(s) : envoi du faire-part, photo de chaque « moisiversaire » (Gabrielle à 1 mois, Gabrielle à 2 mois, Gabrielle à 3 mois…), confirmation de notre intérêt et de notre motivation, on y est allés à fond … mais ATTENTION, A MANIER AVEC MODERATION, au risque de passer pour des parents harceleurs ou un chouia monomaniaques !

3/ AVOIR UN GROS COUP DE STRESS

Début juin, lors d’un brunch familial (jusqu’ici) fort sympathique, mon frère et ma belle-sœur (accessoirement ceux avec qui nous partageons notre nounou) nous annoncent d’un air contrit … qu’ils ont eu une place en crèche pour septembre. On essaie de la jouer cools et détendus (après tout, nous sommes en famille), en mode « génial, trop contents pour vous, j’adore ce que vous faites » mais le regard qu’on échange avec le papa ne trompe personne. La question des modes de garde à Paris éveillant les instincts les plus vils, nous pensons tout bas : « MAIS POURQUOI EUX ET PAS NOUS ???!!!! POURQUOIIIIIII ???!!! »

Débrief de la situation le soir-même avec le papa, qui dégénère vite en :

– « Mais pourquoi tu t’es pas occupée des crèches associatives aussi ? »

– « Oh, ça va, t’avais qu’à t’en occuper toi, moi je te rappelle que j’envoie un mail par mois à la crèche à laquelle on est affectés »

– « Et sinon, la mairie, t’as appelé la mairie ? ».

– « Merde, j’ai zappé la mairie … »

4- NE PAS ZAPPER LA MAIRIE

On s’endort la boule au ventre avec l’impression d’avoir raté un examen.

5- TENTER LE TOUT POUR LE TOUT

Lundi, après 15 coups de fils infructueux, j’arrive enfin à parler à l’assistante de l’élue de notre arrondissement qui s’occupe de la petite enfance. Je dégaine mes arguments d’une voix pleine de trémolos (on est très motivés depuis le début, notre co-famille a eu une place en crèche, notre nounou a une autre opportunité pour la rentrée, notre fille est sympa, drôle, intelligente et teeeeellement sociable …) et, au bout de 20 minutes d’argumentation, arrive enfin à décrocher un RDV. C’est en plein milieu de mes vacances mais qu’importe, je ferai l’aller-retour.

L’espoir revient.

6- AVOIR DE LA CHANCE

Coup de fil vendredi soir : « Bonjour, nous devions nous rencontrer fin juin mais sachez que ce ne sera pas nécessaire, une commission a eu lieu cette semaine, on a pu vous attribuer une place »

Et avoir l’impression d’avoir gagné à l’Euromillions (les emmerdes de succession en moins) !

Je ne le dis pas souvent mais … MERCI PARIIIIIIIS !!!!!

Et à toutes celles qui galèrent, TENEZ BON !!!!

Retrouvez maintenant motherblogger sur facebook !

Soyez averti de la mise en ligne de nouveaux articles en vous inscrivant à la newsletter ici !